Alerte: Suivez l'actualité des droits humains sur notre site et nos réseaux sociaux!
Omct individual regions map africa 01 01
Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ratification ou adhésion État partie depuis le 26 février, 1999. État partie au Protocole facultatif à la Convention (OPCAT) depuis le 12 mai, 2005

Mali

Tour d’horizon

Le Mali connaît de nombreuses et graves atteintes aux droits humains. Le nombre de victimes civiles est en augmentation en raison des violences entre communautés. L’insécurité est grande. Des groupes armés se livrent à des attaques meurtrières contre la population civile, y compris contre des enfants. Les forces de sécurité maliennes ont également commis des centaines d’exécutions extrajudiciaires. De nombreuses informations font état d’actes de torture et d’autres mauvais traitements. La Cour pénale internationale a confirmé en 2019 l’inculpation de membres de groupes armés pour crimes et de guerre et crimes contre l’humanité (torture, viol, mariage forcé, esclavage sexuel), mais les procès au niveau national sont rares et les condamnations encore plus. Un grand nombre de procédures judiciaires pour violences sexuelles entamées il y a plusieurs années contre des membres de groupes armés n’ont toujours pas dépassé le stade de l’enquête. L’OMCT est tout particulièrement préoccupée par la violence dont sont victimes les femmes maliennes, que ce soit au sein de leur famille, dans leur communauté ou aux mains de représentants des pouvoirs publics.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes