Alerte Belarus: 7 défenseurs toujours détenus 1 an après les mesures anti-droits humains
Omct individual regions map africa 01 01
Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ratification ou adhésion État partie depuis le 11 octobre, 2016. État partie au Protocole facultatif à la Convention (OPCAT) depuis le 11 octobre, 2016

République centrafricaine (RCA)

Tour d’horizon

La République centrafricaine vit depuis son indépendance, en 1960, au rythme des coups d’État, avec les conséquences dramatiques qu’une telle situation peut avoir pour la population. Des groupes armés exploitent en toute illégalité les ressources naturelles du pays et commettent de graves exactions contre les civils (homicides, violences sexuelles, racket, etc.). Malgré la présence des forces de maintien de la paix de l’ONU, la violence est partout et le pays reste l’un des plus dangereux au monde pour les collaborateur·rice·s des organisations de défense des droits humains. Les tribunaux ordinaires de Bangui et de Bouar ont beau s’être penchés sur certaines affaires d’atteintes aux droits fondamentaux, l’impunité est chronique et semble rester la règle. L’OMCT lutte contre l’impunité en République centrafricaine, la justice étant une condition préalable indispensable à toute initiative visant à restaurer la paix.

Les membres de notre réseau actifs dans ce domaine

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes