Alerte Belarus: 7 défenseurs toujours détenus 1 an après les mesures anti-droits humains
Omct individual regions map asia and pacific 01

Inde

Tour d’horizon

L’Inde a signé la Convention contre la torture en octobre 1997. Plus de 20 ans après, elle ne l’a toujours pas ratifiée, malgré les engagements pris à plusieurs reprises par les autorités. Loin d’être jugulée, la pratique de la torture reste courante. L’OMCT soutient ses partenaires locaux dans leur travail de documentation et de plaidoyer. Elle fait partie des acteurs à l’origine de la Coalition contre la torture, qui demande la ratification de la Convention et l’adoption d’une loi nationale interdisant la torture.

La situation s’est considérablement dégradée pour les défenseur·e·s des droits humains ces dernières années. Ils/elles font régulièrement l’objet d’agressions, de détentions arbitraires et de manœuvres de harcèlement judiciaire, notamment de poursuites pour atteinte à la législation contre le terrorisme. Les auteurs de ces faits agissent généralement en toute impunité. Les personnes qui défendent les droits des minorités et des groupes marginalisés, comme les Adivasis et les Dalits, sont tout particulièrement visées.

Les membres de notre réseau actifs dans ce domaine

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes