Alerte: la répression des défenseur.e.s des droits humains au Belarus doit cesser

Tour d’horizon

En Iran, les défenseur-e-s des droits humains sont fréquemment arrêté-e-s sans inculpation, gardé-e-s en détention provisoire prolongée sans accès à un représentant légal de leur choix, condamné-e-s à de longues peines de prison sur la base d’accusations vagues et à la suite de procès inéquitables, et emprisonné-e-s dans de mauvaises conditions. Durant les dernières années, de nombreux défenseurs des droits humains, aussi bien des hommes que des femmes, ont été ciblé-e-s pour avoir promu les droits des femmes et pour avoir soutenu des manifestations à l’encontre de l’obligation légale de porter le hijab. Les avocat-e-s sont également régulièrement à l’index lorsqu’elles/ils représentent des affaires de droits humains ou pour leur défense d’autres avocat-e-s des droits humains poursuivi-e-s en justice.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes