Alerte: Appel urgent à lever les restrictions liées au Covid-19 en prison
Côte d'Ivoire
07.06.22
Interventions urgentes

Côte d'Ivoire: Cambriolage dans les locaux de la Ligue Ivoirienne des Droits de l'Homme

APPEL URGENT - L'OBSERVATOIRE

CIV 001 / 0622 / OBS 040
Cambriolage
Côte d’Ivoire
7 juin 2022

L'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante en Côte d’Ivoire.

Description de la situation :

L’Observatoire a été informé de l’intrusion et du cambriolage dans les locaux de la Ligue Ivoirienne des Droits de l'Homme (LIDHO), organisation membre de la FIDH en Côte d’Ivoire. La LIDHO est une organisation non gouvernementale ivoirienne de défense des droits humains créée en 1987 et engagée dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Dans la nuit du 19 au 20 mai 2022, des individus non identifiés sont entrés par effraction au siège de la LIDHO, à Abidjan. Lors de cette intrusion, la porte d’entrée des locaux de la LIDHO a été fracturée, les bureaux ont été fouillés et trois ordinateurs, un disque dur externe et de l’argent liquide ont été emportés.

La LIDHO a immédiatement saisi les autorités compétentes, qui ont ouvert une enquête sur ces faits. Au moment de la publication de cet Appel Urgent, l’enquête est toujours en cours et les responsables n’ont pas encore été identifiés.

L’Observatoire rappelle que la précédente attaque à l’encontre de la LIDHO remonte à 2007, lorsque 300 éléments de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ont entièrement saccagé le siège de l’organisation à Abidjan, dans le quartier de Cocody Mermoz, le 21 mai 2007, emportant tout le matériel informatique, le matériel et les fournitures de bureau et dérobant tous les biens personnels des huit membres de la LIDHO et stagiaires présents sur place (argent, téléphones portables, sacs). Ils ont également endommagé le bâtiment et détruit le mobilier et les documents d’archives.

L’Observatoire condamne fermement l’intrusion et le cambriolage dans les locaux de la LIDHO, qui ne semblent viser qu’à entraver les activités légitimes de défense des droits humains de l’organisation.

L’Observatoire appelle les autorités ivoiriennes à diligenter une enquête prompte, exhaustive, impartiale et transparente afin d’identifier les responsables de ce cambriolage et de les sanctionner conformément à la loi. L’Observatoire appelle également les autorités ivoiriennes à veiller à ce que toutes les personnes et organisations défendant les droits humains puissent exercer leurs activités sans entraves ni peur de représailles, et à garantir, en toutes circonstances, le droit à la liberté d’association dans le pays.

Actions requises :

L’Observatoire vous prie de bien vouloir écrire aux autorités ivoiriennes en leur demandant de :

i. Procéder à une enquête prompte, exhaustive, impartiale et transparente afin d’identifier tous les responsables de l’intrusion et du cambriolage dans les locaux de la LIDHO, et de les sanctionner conformément à la loi ;

ii. Veiller à ce que toutes les personnes et organisations défendant les droits humains puissent exercer leurs activités sans entraves ni peur de représailles ;

iii. Garantir, en toutes circonstances, le respect du droit à la liberté d’association dans le pays, tel que reconnu à l’Article 22 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP).

Adresses :

  • S.E. Alassane Ouattara, Président de la République, Twitter : @Aouattara_PRCI
  • M. Patrick Achi, Premier Ministre, Twitter : @Gouvci / @primatureci / @@ACHIPatrick4
  • Mme Kandia Kamissoko Camara, Ministre des affaires étrangères, Email : diplomatie@gouv.ci, Twitter : @Kandiacamara_Of
  • M. Jean Sansan Kambile, Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des droits de l’Homme, Twitter : @KambileSansan / @minjustice_dh
  • Mme Aimée Zebeyoux, Secrétaire d’État auprès du Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des droits de l’Homme, chargée des droits de l’Homme, Email : info@droitdelhomme.gouv.ci / support@cicg.gouv.ci ; Twitter : @sedhci
  • Mme Namizata Sangare, Présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Twitter : @NamizataSangare
  • S.E. Adjoumani Kouadio, Ambassadeur, Représentant de la Côte d’Ivoire auprès des Nations unies à Genève, Suisse, Email : info.geneve@diplomatie.gouv.ci
  • S.E. Abou Dosso, Ambassadeur, Représentant de la Côte d’Ivoire auprès de l’Union européenne à Bruxelles, Belgique, Email : mailbox@ambacibnl.be

Prière d’écrire également aux représentations diplomatiques de la Côte d’Ivoire dans vos pays respectifs.

***

Paris-Genève, le 7 juin 2022

Merci de bien vouloir informer l’Observatoire de toutes actions entreprises en indiquant le code de cet appel.

L’Observatoire, partenariat de la FIDH et de l’OMCT, a vocation à protéger les défenseurs des droits humains victimes de violations et à leur apporter une aide aussi concrète que possible. La FIDH et l’OMCT sont membres de ProtectDefenders.eu, le mécanisme de l’Union européenne pour les défenseurs des droits humains mis en œuvre par la société civile internationale.

Pour contacter l’Observatoire, appeler La Ligne d’Urgence :

  • Tel FIDH : +33 (0)1 43 55 25 18
  • Tel OMCT : +41 22 809 49 39

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes