Venezuela
21.10.09
Interventions urgentes

Crainte pour la sécurité de Mme Mairin Antonia Carolina Delgado Guedez_ Allégations de torture et mauvais traitements

VEN 211009_FR
Allégations de torture et de mauvais traitements/ Menaces/ Intimidations/
Crainte pour la sécurité et l'intégrité personnelle

Le Secrétariat International de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) sollicite votre intervention URGENTE face à la situation suivante au Venezuela.

Description de la situation

Le Secrétariat International de l’OMCT a reçu avec préoccupation les informations de la Red de Apoyo Por la Justicia y la Paz (REDAPOYO), une organisation membre du réseau SOS-Torture de l’OMCT, au sujet des allégations de torture et de mauvais traitements infligés à Mme Mairin Antonia Carolina Delgado Guedez, et de la crainte existante pour sa sécurité et son intégrité physique et psychologique et pour celles des membres de sa famille, au cours des faits survenus dans la municipalité du Libertador del Distrito Capital.

Selon les informations reçues, le 24 septembre 2009 vers 15h30, Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez a été arrêtée par des agents de la Direction des services de renseignement et de prévention (Dirección General Sectorial de los Servicios de Inteligencia y Prevención, DISIP). Ceux-ci lui ont pointé un revolver sur la tête, alors qu'elle se trouvait derrière une voiture pour se protéger d'une fusillade qui avait lieu dans la rue près de sa maison située à l'Av. Presidente Medina (Victoria), dans la municipalité du Libertardo del Distrito Capital.

Selon les mêmes informations, d'autres personnes qui se trouvaient sur les lieux auraient été blessées par balle. Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez a été immédiatement transportée, sans aucune explication, au siège de la DISIP qui se situe dans l'Hélicoïde, à Roca Tarpeya. Il a été signalé que M. Octavio José Toledo Morena, M. José Escalona et M. Jorge Troncosa ont aussi été arrêtés durant ces faits. Cependant, jusqu'au moment de l'émission de cet appel, aucune autre information n'a été connue au sujet de la situation actuelle de ces trois personnes.

En outre, le 25 septembre 2009, vers 0h30, Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez a contacté sa famille, lui informant qu'elle était détenue à la DISIP et qu'elle serait emmenée vendredi au tribunal. Les membres de sa famille se sont tout de suite rendus à la DISIP, où il leur a été refusé tout type d'informations. Le 25 septembre 2009, à 6h, les membres de la famille de Mme Delgado Guedez se sont à nouveau rendus à la DISIP, où il leur a été informé que celle-ci s'y trouvait effectivement mais qu'ils devaient se rendre aux tribunaux et attendre. Finalement, Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez a été présentée le 25 septembre, vers 19h, au Tribunal 35 de Control, sans qu'elle n'ait pu avoir accès, au préalable, à un avocat.

Selon les mêmes informations, Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez, ainsi que les trois autres personnes arrêtées, sont accusées de vol aggravé, en relation avec une attaque dont a été victime une fonctionnaire de la DISIP, le 24 septembre 2009, une demi-heure avant que Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez ne soit arrêtée. Selon les dénonciations, la fonctionnaire de la DISIP a été attaquée à l'Av. Presidente Medina (Victoria), par deux personnes qui se déplaçaient à moto, alors qu'elle était en train de retirer de l'argent au distributeur automatique du siège de la Banque Banesco. Pourtant, la fonctionnaire a affirmé avoir été attaquée à 15h15, heure à laquelle, selon les plaintes, Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez se trouvait avec son fiancé dans une autre banque, el Banco del Tesoro, comme le prouve la pièce justificative de cette banque.

Selon les informations reçues, bien que la détenue ait été présentée, le 25 septembre 2009, devant le Tribunal 35 de Control à une audience de présentation, ladite audience a été reportée au 27 septembre 2009, du fait de l’heure tardive. D'après les mêmes informations, en voyant les conditions physiques de la détenue, la juge a demandé à ce que soit effectué un examen médical par un médecin. L'examen aurait été effectué par un médecin envoyé par le Ministère public. Jusqu'à présent, aucune information n'a été fournie au sujet du contenu du dossier médical. D'autre part, il a été signalé que le samedi 26 septembre 2009, une médecin de la DISIP a évalué l'état de santé de Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez et a, par la suite, demandé aux membres de la famille de la détenue de lui apporter des analgésiques, des anti-inflammatoires et des antibiotiques. Ce même jour, après cinq heures d'attente, Mme Miriam Teresa Guedez Laguna, mère de la détenue, a eu la permission de voir sa fille durant quelques courtes minutes.

Mme Miriam Teresa Guedez Laguna a affirmé que sa fille était atterrée, et qu'elle lui a dit, à cette occasion, que: " elle a été torturée de la manière la plus horrible, elle a reçu des décharges électriques au niveau de sa poitrine, ils lui ont déchiré les tympans, ils lui ont donné un coup dans le dos, ils l'ont laissée accroupie durant deux nuits de suite sous une chaise, ils lui ont placé des sacs à la hauteur du nez, elle a reçu des menaces dirigées contre sa fille, sa mère et ses frères, durant la nuit ils lui menottent les pieds et elle subit constamment des tortures psychologiques".

De plus, Mme Miriam Teresa Guedez Laguna a dénoncé le fait qu'ils menacent sa fille, qu'ils la torturent psychologiquement, beaucoup trop, qu'elle craint qu'il ne leur arrive quelque chose parce qu'ils la menacent du fait qu'ils vont nous faire quelque chose, elle nous a demandé de quitter notre maison, de ne jamais laisser sa fille seule, de ne pas aller à l'Avenida, ni même seuls, car ils pouvaient nous arriver quelque chose. Selon les informations reçues, bien que ces faits se soient présumément déroulés dans les installations de la DISIP, aucune autre information concernant l'identification des auteurs n'est connue.

Il a été signalé que, le 10 octobre 2009, Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez a finalement été transférée des installations de la DISIP à l'Institut National de l'orientation féminine (Instituto Nacional de Orientación Femenina, INOF), lieu où elle se trouve actuellement détenue.

Le Secrétariat International de l’OMCT manifeste sa grande préoccupation pour la sécurité et l’intégrité personnelle de Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez , ainsi que des membres de sa famille et des témoins du cas présent. L'OMCT demande aux plus hautes autorités du Venezuela de prendre, de manière urgente, les mesures les plus appropriées pour garantir la sécurité et l'intégrité des personnes mentionnées.

L'OMCT rappelle que les autorités compétentes du Venezuela doivent prendre sérieusement en considération toutes allégations de torture et d'autres formes de mauvais traitements, et qu'elles doivent garantir une enquête immédiate, complète, indépendante, effective et impartiale dans le but d'amener les responsables devant un tribunal compétent, indépendant et impartiale et d'appliquer les sanctions pénales, civiles et/ou administratives conformes à la loi. Les résultats de l'enquête devront être publiés.

Actions requises

Merci d’écrire aux autorités du Venezuela afin de leur demander de:

  1. Prendre urgemment toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité, l’intégrité physique et psychologique de Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez, ainsi que des membres de sa famille et des personnes qui ont été témoins de ces faits;
  2. Ordonner la libération immédiate de Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez en l’absence de charges légales valables ou, le cas échéant, de la traduire devant un tribunal indépendant, compétent, et impartial, tout en garantissant ses droits procéduraux en tout temps;
  3. Garantir une enquête immédiate, complète, indépendante, effective et impartiale concernant les violations des droits de l'homme commises durant les faits cités ci-dessus, en particulier les allégations de mauvais traitements et d'actes de torture infligés à Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez, ainsi que les menaces et intimidations dirigées contre elle et contre les membres de sa famille. Les conclusions seront rendues publiques, et ce afin d’identifier les responsables, de les traduire devant un tribunal civil compétent, indépendant, juste et impartial et d’appliquer les sanctions pénales, civiles et/ou administratives prévues par la loi ;
  4. Accorder une réparation adéquate à Mme Mairín Antonia Carolina Delgado Guedez, incluant une réhabilitation et une compensation adéquates.
  5. De manière générale, adapter leurs actions aux dispositions des Pactes et des conventions internationales des Droits de l’Homme et de la Déclaration universelle des droits de l'homme, en particulier avec la Convention Contre la Torture et autres traitements ou peines cruels, inhumains ou dégradants.

Adresses

  • Ciudadana Luisa Ortega Díaz, Fiscalía General de la República Bolivariana de Venezuela, Esquina de Misericordia a Pele el Ojo. Av. México. Caracas, Venezuela. E-mail: mp@fiscalia.gov.ve Tel.: + 58 212 5097211 + 58 212 5097464 + 58 212 5754703; + 58 212 5755103 Fax: + 58 212 5754467
  • Ciudadano Tareck El Aissami, Ministro del Poder Popular para las Relaciones Interiores y Justicia, Av. Urdaneta, Esquina Platanal, Caracas, Venezuela Tel.: + 58 212 5061111; + 58 212 5061014 + 58 212 5061015 Fax: + 58 212 5061557 + 58 212 5061064
  • Ciudadana Carla Ferreira, Fiscalía Nº 126º con Competencia en Derechos Fundamentales, Edificio Sede del Ministerio Público, Esquina de Ánimas. Av. Urdaneta, Caracas, Venezuela. E-mail: fcaracas@fiscalia.gov.ve Tel.: + 58 212 4086706 Fax: + 58 212 4086974
  • Ciudadana Gabriela Ramírez Pérez, Defensora del Pueblo de la República Bolivariana de Venezuela, Av. México, Plaza Morelos, Edif. Defensoría del Pueblo, piso 8. E-mail: denuncias@defensoria.gob.ve Tel.: + 58 212 5754703 + 58 212 5077035. Fax: + 58 212 5754467
  • Ciudadano Juan Carlos Castro, Defensoría Delegada del Área Metropolitana, Defensora del Pueblo de la República Bolivariana de Venezuela Av. México, Plaza Morelos, Edif. Defensoría del Pueblo, piso 8. E-mail: denuncias@defensoria.gob.ve Tel.: + 58 212 5077013 + 58 212 5077040 + 58 212 5077074 + 58 212 5077025 Fax: + 58 212 5754467
  • General de Brigada Miguel Rodríguez Torres, Director de la Dirección General Sectorial de los Servicios de Inteligencia y Prevención (DISIP). Helicoide, Roca Tarpeya en la prolongación de las avenidas Fuerzas Armadas, Presidente Medina (Victoria) y Nueva Granada. Fax: + 58 2126036916. Tel.: + 58 212 6036716 +58 212 6036717 +58 212 6036718 +58 212 6036719 +58 2125603 69 14

Prière d’écrire aux représentations diplomatiques du Venezuela dans vos pays respectifs.

Genève, le 21 octobre 2009.

Veuillez nous informer de toute action engagée, citez le code de cet appel dans votre réponse.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes