Alerte Belarus: 7 défenseurs toujours détenus 1 an après les mesures anti-droits humains
Omct individual regions map africa 01 01
Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ratification ou adhésion État partie depuis le 11 juin, 1996

Malawi

Tour d’horizon

Bien qu’ayant ratifié la Convention contre la torture en 1996, le Malawi est confronté à de nombreux problèmes en matière de respect et d’application des normes relatives aux droits humains sur son territoire. Dans les centres de détention, les homicides et le recours à la torture restent fréquents, sans que les responsables aient à rendre de comptes. Les personnes albinos sont recherchées par des individus qui convoitent certaines parties de leur corps. Elles sont victimes de discriminations et de violences. Elles vivent dans la peur, car on ne compte plus les cas où des albinos ont été tués à des fins rituelles, au nom de la superstition selon laquelle des parties de leur corps porteraient chance dans les affaires ou en politique. La Haute Cour a enquêté sur ces affaires et en a traduit en justice les auteurs présumés. Certains ont été condamnés à mort. Le fait que la peine de mort n’ait pas été abolie constitue un autre motif de préoccupation. Les défenseur·e·s des droits humains sont en outre la cible de menaces de mort et de manœuvres d’intimidation.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes