Alerte: Suivez l'actualité des droits humains sur notre site et nos réseaux sociaux!
Omct individual regions map africa 01 01
Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ratification ou adhésion État partie depuis le 15 décembre, 2008. État partie au Protocole facultatif à la Convention (OPCAT) depuis le 30 juin, 2015
Dernier examen 2017 Lire le dernier examen

Rwanda

Tour d’horizon

Les opposant·e·s politiques et les membres des partis d’opposition font l’objet d’une sévère répression et de violences. Leur droit à la liberté et de se constituer en association est limité et beaucoup sont victimes d’homicides ou de disparitions forcées. Les opposant·e·s et les personnes critiques à l’égard du gouvernement sont souvent condamné·e·s à de lourdes peines d’emprisonnement.

Le Rwanda a beaucoup de mal à enquêter sur les cas de torture et de mauvais traitements présumés dont se seraient rendus responsables les services du renseignement militaire dans des camps dépendant de l’armée. Le nombre de femmes poursuivies et condamnées pour avortement, aide à l’avortement ou infanticide est également très préoccupant. La loi qui exigeait d’obtenir une décision de justice pour pouvoir subir une interruption de grossesse en cas de viol, d’inceste ou de mariage forcé a pourtant été abrogée.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes