Alerte Belarus: 7 défenseurs toujours détenus 1 an après les mesures anti-droits humains
Omct individual regions map africa 01 01
Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ratification ou adhésion État partie depuis le 25 avril, 2001
Dernier examen 2014 Lire le dernier examen

Sierra Leone

Tour d’horizon

En dépit des progrès accomplis pour obtenir que les responsables de crimes de guerre commis dans le cadre du conflit armé rendent des comptes et de la lutte menée contre la corruption de hauts responsables de l’administration, la Sierra Leone est encore loin de satisfaire les normes internationales relatives aux droits humains. Les violences policières constituent un sujet de préoccupation croissante. La police et les forces de sécurité sont accusées de recourir à la force de manière abusive, parfois meurtrière, en particulier lors de l’arrestation de suspect·e·s ou face à des manifestant·e·s.

La violence à l’égard des femmes reste un phénomène particulièrement inquiétant. Les violences liées au genre sont très répandues, notamment le viol de jeunes filles par des proches ou par des enseignants. Les victimes font ensuite souvent l’objet de pressions, pour qu’elles acceptent un règlement du litige sans saisir les tribunaux. Les enquêtes et les poursuites engagées dans ce genre d’affaires ne sont pas à la hauteur de la gravité des faits. La pratique des mutilations génitales féminines (MGF) reste un problème alarmant et une atteinte manifeste à l’intégrité physique et à la dignité humaine des jeunes filles. D’autres pratiques traditionnelles nocives restent très répandues, comme le mariage des enfants par consentement des parents, ou encore le lynchage de femmes âgées accusées de sorcellerie.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes