Alerte Belarus: 7 défenseurs toujours détenus 1 an après les mesures anti-droits humains
Omct individual regions map africa 01 01
Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ratification ou adhésion État partie depuis le 24 janvier, 1990

Somalie

Tour d’horizon

Le droit international humanitaire relatif aux droits humains est totalement bafoué dans le cadre du conflit qui ravage la Somalie, et les conséquences pour les civils sont dévastatrices. On ne compte plus les morts et les blessés, victimes des violences entre clans et du recours abusif à la force par les services de sécurité face à des manifestant·e·s. Journalistes et personnes critiques sont roués de coups, harcelés, menacés et arrêtés arbitrairement par les autorités, qui n’hésitent pas non plus à limiter l’accès à l’information et à réprimer la liberté de la presse. La Somalie est le pays au monde où les individus soupçonnés d’avoir tué un·e journaliste ont le moins de chances d’être traduits en justice. Le climat d’impunité a également des conséquences dramatiques pour la protection des femmes et des jeunes filles face aux violences liées au genre, un phénomène très répandu. En outre, les combats et la sécheresse ont provoqué le déplacement de plus de deux millions de personnes, qui se retrouvent en danger d’être exploitées et maltraitées (violences sexuelles, expulsions forcées, etc.). Les femmes et les enfants qui vivent dans des camps de personnes déplacées sont particulièrement exposés aux abus, à la marginalisation et à l’exclusion.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes