Alerte Belarus: 7 défenseurs toujours détenus 1 an après les mesures anti-droits humains
Omct individual region map america 01
Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ratification ou adhésion État partie depuis le 17 juin, 1996
Dernier examen 2009 Lire le dernier examen

El Salvador

Tour d’horizon

Le Salvador affiche un niveau alarmant de violences liées au genre contre les femmes. C’est l’un des pays les plus dangereux de la planète pour une femme. L’avortement y est interdit en toutes circonstances. Les femmes et les jeunes filles qui subissent une interruption de grossesse clandestine sont fréquemment arrêtées et condamnées pour homicide, même lorsque leur grossesse mettait leur vie en danger. Le Salvador possède également l’un des taux d’homicides les plus élevés au monde, en raison notamment de la corruption et de l’impunité qui règnent dans le pays. Face à cette criminalité galopante, les forces de l’ordre et le personnel pénitentiaire ont fréquemment recours à la torture, notamment contre les plus vulnérables, tels que les enfants des rues ou issus de familles éclatées.

La traite des femmes et des enfants à des fins, entre autres, d’exploitation sexuelle constitue un autre défi majeur pour le Salvador, s’il veut pouvoir tenir ses engagements internationaux. L’impunité généralisée qui règne dans le pays explique en grande partie pourquoi la torture y est toujours aussi répandue. L’OMCT et son réseau SOS-Torture sont très actifs dans la région. Ils dénoncent les menaces de mort proférées contre les défenseur·e·s des droits humains et appellent à l’ouverture rapide d’enquêtes à chaque fois qu’un meurtre est commis.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes