Alerte Belarus: 7 défenseurs toujours détenus 1 an après les mesures anti-droits humains
Omct individual regions map asia and pacific 01
Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants: ratification ou adhésion État partie depuis le 5 octobre, 1998
Dernier examen 2019 Lire le dernier examen

Bangladesh

Tour d’horizon

Le Bangladesh continue d’accueillir des réfugié·e·s Rohingyas qui fuient le nettoyage ethnique en cours au Myanmar, mais les autorités ont manifestement hâte de démarrer les rapatriements. Les conditions de vie dans les camps se dégradent rapidement. Les forces de sécurité se livrent en outre en toute impunité à des violations des droits humains sur l’ensemble du territoire (disparitions forcées, exécutions extrajudiciaires, actes de torture, etc.). Les autorités s’en prennent régulièrement aux défenseur·e·s des droits humains et aux journalistes qui osent dénoncer ces violations. Le Bangladesh a rejeté ces allégations dans le cadre de son premier examen devant le Comité contre la torture, en 2019. En 2019, l’organisation Odhikar, membre du Réseau SOS-Torture, et l’OMCT ont publié un rapport intitulé Cycle of Fear (Le Cycle de la peur), consacré à l’impunité des tortionnaires au Bangladesh. Dans le même temps, nos deux organisations ont été parties prenantes dans la soumission au Comité contre la torture d’un rapport alternatif sur le Bangladesh.

Les membres de notre réseau actifs dans ce domaine

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes