Alerte: Notre rapport annuel interactif est en ligne. Consultez-le ici!

Tour d’horizon

Le bilan de l’Ukraine en matière de droits humains reste mitigé. Les progrès sont ralentis par l’instabilité politique et la corruption. Lors de son dernier examen, en 2014, le Comité contre la torture des Nations unies a critiqué la définition de la torture qui figurait dans le droit ukrainien comme étant non conforme aux normes internationales. Il a également dénoncé les conditions de vie dans les prisons. Les autorités n’assurent pas la sécurité des défenseur·e·s des droits humains et des membres de la communauté LGBTIQ+ face aux violences de l’extrême-droite. L’ONU a signalé une forte hausse des allégations de torture et de disparitions forcées au lendemain du conflit armé dans l’est de l’Ukraine, ainsi qu’en Crimée annexée par la Russie en 2014.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes