Indonésie
03.09.02
Interventions urgentes

Indonésie: un ancien enfant-soldat arbitrairement exécuté

Cas IDN 030902.EE
EXACTIONS ENFANTS
Exécution sommaire

Le Secrétariat international de l’OMCT requiert DE TOUTE URGENCE votre intervention dans la situation suivante en Indonésie.

Brève description de la situation

Le Secrétariat international de l'OMCT a été informé par une source fiable qu’un enfant de 16 ans sans foyer du nom de Andika Putra s’est fait tirer dessus à mort par des membres des forces militaires indonésiennes le 19 août 2002 à 19:40 heures à Lhokseumawe dans le nord d’Aceh.

Selon les informations reçues, l’enfant, employé comme enfant soldat par les forces armées indonésiennes dans leurs opérations dans la région de Lhokseumawe, s’était échappé de Banda Aceh le 12 août 2002 et était à la recherche d’organisations humanitaires pour y trouver du soutien. Deux jours plus tard, il a décidé de revenir à Lhokseumawe dans le nord d’Aceh.

Le 19 août 2002, cinq personnes à bord de motos auraient été aperçues quittant la route de Kuta Kareung en direction du cimetière public de Cunda, dans le sous-district de Muara Duab situé au nord du district d’Aceh. Des villageois auraient ensuite entendu le bruit de quatre coups de feu et auraient vu les cinq personnes revenant du cimetière de Cunda. Les villageois se seraient ensuite rendus dans le cimetière et y auraient découvert le corps inerte de l’enfant, les mains attachées dans le dos.

Selon l’enquête menée par Kontras Aceh, l’enfant a été identifié comme étant Andika Putra, aussi connu sous le nom de Anak Seribu Pulau (le garçon des milles îles), un enfant sans foyer provenant de Sp. IV Sp. Keuramat, situé dans le sous-district de Dewantara dans le nord d’Aceh.

Le garçon aurait reçu deux balles dans la tête, une dans sa joue et une autre dans la poitrine. Il aurait été établi que l’arme utilisée appartiendrait à la Brimob (la brigade mobile de la police semi-militaire indonésienne), régiment III, située à GOR Uteunkot Cunda, dans le sous-district de Muara Dua. Trois des auteurs du crime auraient été identifiés sous les noms de Romi et Maskur, deux membres de la Brimob, et un civil recruté par la Brimob comme espion.

Selon l’information reçue, il ne s’agit pas d’un cas isolé. Le 29 juillet 2002, deux autres jeunes auraient également été tués par les mêmes forces armées dans la région.

Le Secrétariat international de l’OMCT exprime sa plus vive inquiétude concernant le meurtre d’Andika Putra. L’OMCT estime que cet incident constitue une violation de l’article 6 de la Convention relative aux droits de l’enfant qui proclame le droit de l’enfant à la vie.

Actions requises

Nous vous prions de bien vouloir écrire aux autorités d’Indonésie, leur demandant:

i. de garantir une enquête immédiate sur les circonstances de la mort Andika Putra afin d’identifier les responsables, de les traduire devant un tribunal civil compétent et impartial et d’appliquer les sanctions pénales, civiles et/ou administratives prévues par la loi;
ii. de garantir une réparation adéquate ainsi que la réhabilitation de la famille de la victime ;
iii. d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes de prévention, et, en particulier, de former les membre de la police et des forces armées. Cette formation devrait inclure des cours spécifiques sur la psychologie de l’enfant, le bien-être de l’enfant ainsi que sur les standards et normes internationales concernant les droits de l’homme et les droits de l’enfant ;
iv. de garantir le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans tout le pays, conformément aux lois nationales et normes internationales, et plus particulièrement à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Adresses

· Madame Hj. Megawati, Présidente de la République d'Indonésie, Soekarnoputri (PDI-P), Istana Merdeka Jakarta 10110
· Monsieur H. Hamzah Haz (PPP), Vice-Président, Jl. Medan Merdeka Selatan, no 6, Jakarta 10110
· Lt.Gén. (ret.) Hari Sabarno, Ministre de l'Intérieur et de l'autonomie régionale, Jl. Medan Merdeka Utara No 7, Jakarta Pusat 10110, Fax 381 12 21
· Matori Abdul Djalil (PKB), Ministre de la Défense, Jl. Medan Merdeka Barat 13-14
· Jakarta 10110
· Yusril Ihza Mahendra, Ministre de la Justice et des droits de l'homme (PBP), Jl. HR. Rasuna Said Kav. 4-5, Jakarta Selatan
· General Endriartono Sutarto, Commander of the Armed Forces, Panglima TNI,
· Markas Besar TNI, Jl. Medan Merdeka Barat No 13, Jakarta Pusat, Indonesia,
· Fax: + 62 21 4584 6165 /+ 62 21 520 1636
· Gen. D'ai Bachtiar, National Police Chief, Kapolri Markas Besar Kepolisian RI, Jl. Trunojoyo 3, Kebayoran Baru, Jakarta Selatan, Indonesia
· Fax: + 62 21 7201402
· Lt Gen (rtd) Susilo Bambang Yudhoyono, Coordinating Minister For Politics And Security, Menteri Koordinator Bidang Politik dan Keamanan, Jl. Medan Merdeka Barat No. 15, Jakarta Pusat 10110 , Indonesia, Fax:+ 62 21 345 0918/344 1751

Veuillez aussi écrire aux représentations diplomatiques d’Indonésie dans vos pays respectifs.

Genève, le 3 septembre 2002

Veuillez nous informer de toute action entreprise en citant le code de cet appel dans votre réponse.
Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes