Alerte Belarus: 7 défenseurs toujours détenus 1 an après les mesures anti-droits humains
Haïti
09.05.19
Interventions urgentes

Planification d'assassinat à l’encontre de M. Pierre Espérance, directeur exécutif du RNDDH

APPEL URGENT - L'OBSERVATOIRE

HTI 001 / 0518 / OBS 039

Planification d'assassinat

Haïti

9 mai 2019

L’Observatoire pour la protection des défenseurs desdroits de l’Homme, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondialecontre la torture (OMCT), vous prie d’intervenir de toute urgence sur lasituation suivante à Haïti.

Description de la situation :

L’Observatoire a été informé par le Réseau national dedéfense des droits humains (RNDDH) d'une planification d'assassinat àl’encontre de M. Pierre Espérance, directeur exécutif du RNDDH etsecrétaire général de la FIDH.

Selon des informations concordantes reçues par le RNDDH, une rencontrede planification de l’assassinat de M. Pierre Espérance s’est tenue le 23 avril2019 au Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales en présencedu Ministre lui-même et du Chef de gang Jimmy Chérizier alias« Barbecue ». Ce dernier, après avoir passé plus d’une dizained’années à l’Unité Départementale pour le Maintien de l’Ordre (UDMO), contrôlede facto cette unité et jouit de la protection de certains agents de la Policenationale d’Haïti (PNH) affectés au Corps d’Intervention pour le Maintien del’Ordre (CIMO) qui assurent ses nombreux déplacements.

Depuis la rencontre du 23 avril 2019, les lieux de travail et derésidence de M. Espérance ont été identifiés par des bandits armés qui opèrentsous les ordres du Chef de gang Jimmy Chérizier alias « Barbecue ». Aplusieurs reprises, des motocyclettes sans plaque d’immatriculation ont étéremarquées aux abords du local du RNDDH.

Ces informations ont été confirmées au RNDDH tant par des autoritéspolicières que par des autorités politiques.

Une plainte a été déposée le 2 mai 2019 à la Direction Centrale de laPolice Judiciaire (DCPJ), qui a affirmé avoir ouvert une enquête sur ce dossier.Cependant, différentes plaintes déposées précédemment par le RNDDH au sujetd’autres menaces à l’encontre de M. Pierre Espérance ou du RNDDH lui-même n’ontjamais été suivies d’effet.

L’Observatoire exprime sa plus vive préoccupationquant à ces nouvelles menaces de mort, qui semblent être liées à ladénonciation par M. Pierre Espérance de différents massacres orchestrésrécemment par des groupes armés qui seraient liés au pourvoir en place, dansplusieurs quartiers populaires et notamment à La Saline[1].

L’Observatoire rappelle que M. Pierre Espérance avaitdéjà reçu des menaces de mort similaires en 2018[2],2017[3] et2014[4],et qu’il a par ailleurs été victime d’un attentat en 1999. Ces attaques sontdepuis restées impunies.

L’Observatoire appelle les autorités haïtiennes àdiligenter une enquête prompte, exhaustive, impartiale et transparente afind’identifier tous les responsables et de les sanctionner conformément à la loi,et à garantir en toutes circonstances leur intégrité physique et psychologique.

Actions requises :

L’Observatoire vous prie de bien vouloirécrire aux autorités haïtiennes en leur demandant de :

i. Garantir entoutes circonstances l’intégrité physique et psychologique de M. PierreEspérance, ainsi que l’ensemble des défenseurs des droits de humains en Haïti ;

ii. Mener uneenquête prompte, exhaustive, impartiale et transparente afin d’identifier tousles responsables des menaces de mort et de la planification d'assassinatsusmentionnée et de les sanctionner conformément à la loi ;

iii. Mettre unterme à toute forme de harcèlement à l’encontre des défenseurs des droits del’Homme en Haïti afin qu’ils puissent mener leurs activités de défense desdroits humains librement et sans entrave ;

iv. Seconformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits del’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 9 décembre 1998,et plus particulièrement ses articles 1 et 12.2 ;

v. Plusgénéralement, se conformer aux dispositions de la Déclaration universelle desdroits de l’Homme et instruments régionaux et internationaux relatifs auxdroits humains ratifiés par Haïti.

Adresses :

M. Jean Roudy Aly,Ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Haïti, Email : rudly@yahoo.com, Tel : +509 4412-1212

M. Michel-Ange Gédéon,Directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Email :godore68@hotmail.com, Tel : +5093330-0444

M. Paul Eronce Villard,Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de de Première Instance dePort-au-Prince, Haïti, Email : parquetpap@yahoo.fr, Tel : (509) 4131-6801

S.E. Pierre André Dundar, Ambassadeur, Mission permanente de laRépublique d’Haïti auprès des Nations Unies à Genève, Suisse, Fax : +41 22 71549 98 ; Email : mphonu.geneve@diplomatie.ht

Ambassade de la République d’Haïti à Bruxelles, Belgique, Fax : +32 2640 60 80, Email : ambassade@amb-haiti.be

• S.E. Leon Charles, Ambassadeur, Mission permanente de la République d’Haïti auprès del'Organisation des États américains. E-mail : mphoea.doc@diplomatie.ht

Prière d’écrire également aux représentationsdiplomatiques d’Haïti dans vos pays respectifs.

***

Paris-Genève, le 9 mai 2019

Merci de bien vouloir informer lObservatoire de toutes actions entreprises en indiquant le code de cet appel.

L’Observatoire, partenariat de laFIDH et de l’OMCT, a vocation à protéger les défenseurs des droits de l’Hommevictimes de violations et à leur apporter une aide aussi concrète que possible.La FIDH et l’OMCT sont membres de ProtectDefenders.eu, le mécanisme de l’Unioneuropéenne pour les défenseurs des droits de l’Homme mis en œuvre par lasociété civile internationale.

Pour contacter lObservatoire, appeler La Ligne dUrgence :

· E-mail : Appeals[at]fidh-omct.org

· Tel et fax FIDH : 33 1 43 55 25 18 / 33 1 43 55 18 80

· Tel et fax OMCT : + 41 22 809 49 39 / 41 22 809 49 29

[1] Voir le rapport intitulé« Les événements survenus à La Saline : De la lutte hégémonique entregangs armés au massacre d’Etat » / RNDDH – Rapport/A2018/No10, et lecommuniqué de presse intitulé « Massacre d’Etat à La Saline :Révision à la hausse du bilan des personnes tuées et violées le 13 novembre 2018 »/ RNDDH – Com.P/A18/No8.

[2] Voir l’Appel urgent del’Observatoire HTI 001 / 0418 / OBS 047, publié le 13 avril 2018.

[3] Voir l’Appel urgent del’Observatoire HTI 001 / 0117 / OBS 001, publié le 5 janvier 2017.

[4] Voir l’Appel urgent del’Observatoire HTI 001 / 0414 / OBS 028, publié le 15 avril 2014. @font-face { font-family: Wingdings;}@font-face { font-family: "Cambria Math";}@font-face { font-family: Tahoma;}@font-face { font-family: "DejaVu Sans";}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 10pt; font-family: "Times New Roman", serif; }p.MsoFootnoteText, li.MsoFootnoteText, div.MsoFootnoteText { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 10pt; font-family: "Times New Roman", serif; }p.MsoHeader, li.MsoHeader, div.MsoHeader { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 10pt; font-family: "Times New Roman", serif; }p.MsoFooter, li.MsoFooter, div.MsoFooter { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 10pt; font-family: "Times New Roman", serif; }p.MsoBodyText, li.MsoBodyText, div.MsoBodyText { margin: 0cm 0cm 6pt; font-size: 10pt; font-family: "Times New Roman", serif; }a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed { color: rgb(149, 79, 114); text-decoration: underline; }span.Caractresdenotedebasdepage { vertical-align: super; }span.WW-FootnoteReference8 { vertical-align: super; }span.WW-FootnoteReference9 { vertical-align: super; }span.BodyTextChar { font-family: "Tahoma", sans-serif; }span.FootnoteTextChar { }span.FooterChar { }span.HeaderChar { }.MsoChpDefault { font-size: 10pt; }div.WordSection1 { }ol { margin-bottom: 0cm; }ul { margin-bottom: 0cm; }

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes