Mozambique
22.06.23
Déclarations

Mozambique: Mission de l'Observatoire évalue l’état de l’espace civique et la situation des défenseur.es des droits humains

DECLARATION CONJOINTE – L’OBSERVATOIRE / CDD / LHRC

Une équipe de L’Observatoire pour la protection des défenseur.es des droits humains (un programme conjoint de la FIDH et de l’OMCT) s'est rendue à Maputo, au Mozambique, pour s’enquérir de la situation de l’espace civique avec sa nouvelle organisation membre de la FIDH, Centre for Democracy and Development (CDD). À l’approche des élections, l’équipe a recueilli des informations sur la situation des droits humains et de ses défenseures dans le pays.

Du 29 mai au 1er juin 2023, une équipe composée de représentant⋅es de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) et de son organisation membre en Tanzanie, Legal and Human Rights Centre (LHRC), s’est rendue à Maputo, au Mozambique. Cette mission s’est tenue dans le cadre de L’Observatoire pour la protection des défenseur.es des droits humains (un programme conjoint de la FIDH et de l’OMCT). Elle avait pour objectif de renforcer la collaboration en matière de protection des défenseur-es notamment, avec la nouvelle organisation membre de la FIDH au Mozambique, Centre for Democracy and Development (CDD), qui a rejoint la Fédération en octobre dernier.

L’équipe, qui cherchait à mieux comprendre la situation des défenseur.es des droits humains dans le pays à l'approche des élections municipales en 2023 et alors que les élections générales se tiendront en 2024, a pu rencontrer des représentant⋅es de la société civile mozambicaine, ainsi que des représentant⋅es des autorités nationales et de la communauté internationale. L’impact des activités du secteur privé et des industries extractives sur les droits humains et la sécurité dans le pays, en particulier dans le nord du pays, a également pu être abordé par l’équipe auprès des différents acteurs rencontrés

Cette mission a permis de mieux comprendre l’ampleur du travail que CDD mène au Mozambique, notamment ses initiatives liées à la protection et promotion des droits humains, à l’autonomisation de la jeunesse, aux droits économiques et sociaux et à la défense et protection des défenseur⋅es des droits humains. CDD assure par ailleurs le Secrétariat du Réseau mozambicain des défenseur.es des droits humains (RMDDH).

Au Mozambique, l'Observatoire a identifié la nécessité d'établir des représentations des mécanismes nationaux existants en matière de droits humains dans toutes les provinces du pays, en particulier le bureau du médiateur/Ombudsman, la commission nationale des droits de l'homme et la direction des droits de l'homme du ministère de la justice.

L’Observatoire accueille aussi positivement les développements récents concernant le projet de loi réglementant les activités des organisations à but non lucratif au Mozambique : retiré de l’ordre du jour de la dernière session parlementaire, il a été remis sur la table des consultations. Toutes les parties prenantes doivent donc mener un processus de consultation large et inclusif afin de pallier au mieux les entraves à la liberté d’association.

Concernant la situation des droits humains dans le nord du pays, L’Observatoire appelle à une approche globale qui inclut les causes profondes du conflit et où toutes les parties - communautés, secteur privé et autorités - sont consultées. La province de Cabo Delgado rencontre en particulier des défis sécuritaires, humanitaires et de développement liés à l’exploitation des ressources naturelles et aux activités terroristes menées par un groupe d’insurgés. L’Observatoire encourage également le développement du plan d’action national sur “Business and Human Rights”, et la consultation de la société civile dans ce processus.

Enfin, s’agissant des élections municipales et générales de 2023 et 2024, L’Observatoire appelle les autorités mozambicaines au respect des droits et libertés fondamentaux pour un espace civique ouvert, ainsi qu’à la protection des défenseur⋅es des droits humains et des journalistes. Le développement et l’autonomisation d’un réseau national des défenseur-es des droits humains dans le pays est fondamental et permettra aussi de construire une société civile forte.

A la suite de cette mission, l'Observatoire publiera un rapport sur la situation des défenseurs des droits humains et de l'espace civique au Mozambique, qui comprendra des analyses du type d'attaques et de harcèlement contre les défenseurs des droits humains et les organisations identifiées au cours de la mission, ainsi que des recommandations aux autorités locales et nationales ainsi qu'aux organismes régionaux et internationaux de défense des droits humains.

Signataires :

FIDH (Fédération Internationale pour les Droits Humains), dans le cadre de l’Observatoire pour la Protection des Défenseurs des Droits Humains

Organisation mondiale contre la torture (OMCT), dans le cadre de l’Observatoire pour la Protection des Défenseurs des Droits Humains

Centre for Democracy and Development (CDD)

Legal and Human Rights Centre (LHRC)

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes