Alerte: Suivez l'actualité des droits humains sur notre site et nos réseaux sociaux!
Burkina Faso
01.10.20
Déclarations

Burkina Faso: Graves violations des droits humains des Peuls

Déclaration

Alors que la 45ème session du Conseil des droits de l'homme s'achève dans quelques jours, l’Organisation mondiale contre la torture et ses partenaires du Réseau SOS-Torture invitent le rapporteur spécial sur les droits des peuples autochtones et l'ensemble des membres du Conseil à accorder une attention particulière aux populations peuls du Burkina Faso, prises dans l’étau de la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Depuis 2016, les Peuls du Burkina Faso sont victimes de graves violations des droits humains pouvant parfois s’apparenter à des crimes internationaux. L’ampleur des massacres dans certaines localités pourrait même relever du nettoyage ethnique au regard de leur caractère massif, généralisé et systématique.

Il s’agit très souvent d’exécutions extrajudiciaires de milliers de civils, soit par des forces de sécurité aidées par des groupes d’auto-défense soutenus par l’État, soit par des groupes armés non-étatiques. Entre janvier 2019 et mai 2020, des centaines de civils ont été massacrés à Yirgou, Kain Ouro, Banh, Barga, Djibo et Tawalbougou, entre autres. Des milliers d’autres civils, y compris des enfants, croupissent dans les prisons notamment de Kaya et de Loumbila dans des conditions inhumaines, suite à des arrestations arbitraires et des détentions au secret, sans jamais avoir rencontré des magistrats ou leurs avocats. De plus, il s’est développé un environnement et des pratiques discriminatoires et stigmatisantes vis-à-vis de ces populations, qui souffrent d’insécurité alimentaire.

En dépit de nombreux rapports et des plaintes déposées devant les tribunaux, les autorités burkinabés n’ont pas consenti à identifier les responsables de ces violations et à les sanctionner. Nous invitons le Conseil des droits de l’homme à recommander aux autorités du Burkina Faso à prendre toutes les mesures sécuritaires et judiciaires pour créer un environnement protecteur à l’endroit de ce groupe vulnérable.

Contact média:

Iolanda Jaquemet, Directrice de la communication
ij@omct.org

(+) 41 79 539 41 06

L'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) est la principale coalition mondiale d'ONG luttant contre la torture et les mauvais traitements. Elle compte plus de 200 membres dans plus de 90 pays. Son secrétariat international est basé à Genève, en Suisse.

Inscrivez-vous

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes