Alerte: Suivez l'actualité du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU
Burkina Faso
05.02.21
Rapports

Afrique : 5 recommandations à l’Union Africaine pour prévenir et lutter contre la torture en 2021


Janvier 2021

Le 34ème Sommet de l’Union africaine (UA), qui se tiendra du 6 au 7 février 2021, portera sur le thème : « Arts, culture et patrimoine : leviers pour construire l'Afrique que nous voulons ». Les Chefs d’État et de gouvernement se réuniront pour définir les priorités du continent pour l’année 2021. On ne peut s’intéresser à l’art, au patrimoine et à la culture sans évoquer la protection des personnes qui les défendent. Ce point fondamental devrait permettre de rappeler à tous la prohibition absolue de la torture, mise en péril ces dernières années.

En 2020, la gestion parfois hasardeuse et arbitraire de la pandémie du Covid-19 a compromis certaines libertés fondamentales tant en milieu carcéral qu’au dehors. 2021 sera une autre année difficile pour l'Afrique si cette crise sanitaire persiste. Des mesures strictes et parfois violentes ont été mises en place à cause du Covid-19. Elles se sont ajoutées à une urgence sécuritaire et à une crise migratoire qui, depuis plusieurs années, engendrent des exécutions extrajudiciaires, des arrestations et détentions arbitraires et d’autres formes de persécution physiques et mentales contre des communautés entières.

L’UA doit s’assurer qu’aucune circonstance, même exceptionnelle, ne justifie le recours à la torture. Des sanctions exemplaires doivent être prises contre ceux qui en feraient usage.

  • L'Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et le Collectif des Associations Contre l'Impunité au Togo (CACIT) publient une note de plaidoyer à l'attention des Chefs d'Etat et de gouvernement. Cliquez ici pour lire son contenu.
      Inscrivez-vous

      Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et alertes